Une fondation familiale privée

Une fondation familiale privée

La Fondation Dufresne et Gauthier (FDG) a été créée en 2001, par Hélène Dufresne et Daniel Gauthier. La fondation appuie des projets au Québec et en Mongolie qui visent à « faire une différence » dans la vie de nombreux enfants issus de milieux défavorisés ou de jeunes qui vivent en situation de risque.

Pour des raisons stratégiques et de ressources disponibles, au Québec, FDG concentre ses efforts sur le territoire du Montréal métropolitain, de la grande région de Québec et celle de Charlevoix.

En Mongolie, nous soutenons des projets communautaires dirigés localement qui viennent en aide aux enfants de ce pays où les disparités dans la population ne cessent d’augmenter.

La mission de la fondation

La mission de la fondation

Notre mission consiste à venir en aide aux enfants de familles plus vulnérables et aux jeunes en situation de risque en soutenant des projets rassembleurs, portés par les familles et les organisations d’un quartier ou d’une communauté, et qui contribuent au mieux-être des enfants et au respect de leurs droits fondamentaux.

Une vision éclairée

Une vision éclairée

La vision de FDG est celle d’une société plus juste, qui accorde une place essentielle au développement des capacités de ses membres.

FDG veut être un acteur philanthropique qui participe aux changements nécessaires dans la vie des enfants, de leurs familles et des communautés qu’elle appuie par le biais et avec le support de leurs organisations.

Des valeurs qui font du sens

Des valeurs qui font du sens

L’octroi de subventions par les administrateurs de FDG est guidé par l’ensemble des valeurs de ses fondateurs, nommément : la justice sociale, l’accompagnement des familles et des jeunes, le partenariat, la participation, l’innovation et l’écocitoyenneté.

  • La justice sociale

    FDG souhaite combattre la pauvreté et rendre espoir aux enfants et aux familles en difficulté en les aidant à prendre la place qui leur revient dans leur communauté (empowerment).

  • L’accompagnement des familles …

    FDG estime que la famille agit comme un microcosme de la société. En fournissant des outils aux enfants et aux familles plus vulnérables, elle accroît leurs chances de se développer à leur plein potentiel et contribue à bâtir une société plus équitable.

    … et des jeunes en difficulté

    Certains jeunes sont en rupture avec leur famille et les autres institutions sociales ou sont marginalisés sur la base de croyances, de préjugés ou de leur statut social. FDG estime que ces jeunes ont besoin d’accompagnement pour calmer leurs souffrances, bâtir leur capacité de résilience et s’engager dans un projet de vie qui renforce leur estime de soi et favorise leur autonomie.

  • Le partenariat

    FDG souhaite travailler en collaboration avec des partenaires engagés dans leur milieu, qui ont une idée claire de leur mission, une vision stratégique de leur intervention et favorise la participation active des enfants, des jeunes et de leurs familles dans la mise en œuvre des solutions aux problèmes qui les concernent.

    FDG attache une importance particulière au dialogue, au respect mutuel, à la franchise et à la transparence dans les échanges avec ses partenaires, ainsi qu’à leur attachement aux valeurs démocratiques et à la bonne gouvernance au sein de leur organisation.

    FDG qualifie son implication de philanthropie de proximité.

  • La participation

    FDG s’intéresse au caractère participatif des processus mis en place en vue d’apporter des changements durables qui bénéficient d’abord aux enfants et aux jeunes des familles plus vulnérables, dans le respect de leurs droits fondamentaux.

    Les enfants et leurs familles évolueront de façon plus sûre vers un avenir meilleur s’ils sont directement impliqués dans le choix des solutions utiles à leur épanouissement et s’ils reçoivent les appuis dont ils ont besoin au moment opportun.

  • L’innovation

    FDG cherche à encourager les pratiques et les approches innovantes à la réalisation des droits fondamentaux des enfants comme par exemple des projets-pilote ou la validation de certains indicateurs préalables, dans la mesure où certaines conditions sont respectées.

  • L’écocitoyenneté

    FDG estime que les enfants et les jeunes, citoyens à part entière, ont des droits mais ont aussi des responsabilités quant à la portée sociale et écologique de leurs gestes quotidiens sur l’environnement dans lequel ils vivent.

    Ils doivent être encouragés à développer des comportements responsables par rapport à leur milieu de vie, à la nature qui les entoure et envers leurs semblables.

Notre équipe

Notre équipe

Les membres de notre équipe ont travaillé dans le milieu communautaire et au sein d’organismes qui interviennent auprès des enfants. Nous sommes une toute petite équipe mais qui compte une multiplicité d’expériences.

Pics-photos-equipe-Johanne

Johanne Beauvilliers

Directrice générale

Que ce soit au Québec, dans les pays du Sud ou en Afrique, Johanne Beauvilliers a travaillé pendant plus d’une trentaine d’années avec des populations affectées par diverses problématiques sociales. Ce qui l’anime aujourd’hui, c’est de pouvoir mettre à contribution ses compétences de gestionnaire et son expérience dans différentes entreprises sociales, culturelles, publiques et privées.

Ayant travaillé au développement de réseaux locaux de partenariat, de tables de concertation, de mouvement jeunesse, de groupes de femmes, elle continue de croire à l’influence des échanges, à la mise en commun d’expertises et d’intérêts qui permettent de s’adapter aux changements importants qui se présentent à nous.

« Faire une différence aujourd’hui pour que demain les enfants et les jeunes puissent vivre dans un monde un peu plus juste, un peu plus équitable, un peu plus vert » est porteur de ces actions et qui fait qu’elle adhère à la vision et mission de FDG.

Pics-photos-equipe-Dulmaa

Dulmaa Luvsansharav

Coordonnatrice des programmes pour la Mongolie

Avec l’obtention d’une maîtrise en science et ingénierie, Dulmaa a amorcé sa carrière dans l’industrie du textile. Toutefois, la Mongolie ayant connu des changements politiques importants dont le passage à une économie de libre marché, la carrière de Dulmaa a pris un virage inattendu. Elle commence à s’impliquer dans le développement social des familles et des enfants, un champ d’activité qui lui apporte une grande satisfaction.

Dulmaa a travaillé notamment pour Save the Children UK en Mongolie, où elle acquiert une bonne expérience dans l’aide humanitaire. Maintenant coordonnatrice des programmes de FDG en Mongolie, elle identifie et supporte des projets qui assurent le bien-être et l’épanouissement des enfants à risque, en leur donnant accès à des activités éducatives et des opportunités qui leur permettent d’atteindre leur plein potentiel. Elle fait aussi la promotion des partenariats entre les organisations soutenues par FDG dans le but de créer un réseau efficace dédié à la protection des droits des enfants et l’amélioration de leurs conditions de vie.
.

Le conseil d’administration

Le conseil d’administration

L’équipe compte aussi des gestionnaires engagés qui contribuent, chacun en fonction de son champ de compétences, au rayonnement de la fondation, à l’atteinte de ses objectifs ainsi qu’au renforcement de nos actions.

Pics-photos-conseil-Dufresne

Hélène Dufresne

Présidente

Travailleuse de la première heure à la mise sur pied et au rayonnement du Cirque du Soleil de 1984 à 1998, Hélène Dufresne occupe depuis sa création en 2001, la présidence de la Fondation Dufresne et Gauthier.

Hélène souhaite vivre un monde bâti sur la diversité culturelle et développement durable, façonné d’identités fortes et sensibles, empreint de respect, de confiance et d’entraide. C’est l’ambition que porte aussi le projet du Massif de Charlevoix, vaste projet récréotouristique bien intégré dans la région du même nom, auquel elle collabore à différents titres de 2003 à 2013.

Un souci constant d’équité, d’ouverture et de partage anime sa démarche. Plusieurs projets communautaires et culturels recueillent son appui à leur conseil d’administration: Horizon Charlevoix, Culture pour tous, Équiterre. C’est là un engagement à approcher et reconnaître la multiplicité des réalités sociales et culturelles, et du même souffle, un héritage à mettre au monde.

Pics-photos-conseil-Gauthier

Daniel Gauthier

Vice-président

Cofondateur du Cirque du Soleil, Daniel Gauthier en a été vice-président aux finances et par la suite président durant 11 ans. Il a aussi été vice-président du Réseau Admission et de Scéno-Plus ainsi qu’administrateur de l’ADISQ. Avec l’acquisition du Massif en 2002, l’homme d’affaires a entrepris de faire du Massif de Charlevoix une destination touristique internationale en développant La Montagne, l’Hôtel La Ferme et le Train touristique. Engagé, le promoteur siège présentement sur le c.a. de Réseau Charlevoix et l’Office du Tourisme de Québec.

En 1999, Daniel Gauthier a été honoré à titre de Grand Montréalais et désigné comme l’un des bâtisseurs du siècle par la revue Commerce. Il fut nommé officier de l’Ordre du Canada en 2004 et recevait, en 2012, le grade d’officier de l’Ordre national du Québec, la plus prestigieuse des distinctions honorifiques de l’État québécois. Il est co-fondateur de FDG et assume le poste de vice-président à son conseil d’administration.

Pics-photos-conseil-Choquette

Claude Choquette

Secrétaire-trésorier

Membre et Fellow de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec, professionnel financier rigoureux et discipliné, M. Choquette s’est bâti une solide notoriété de stratège ayant le sens de l’organisation et il possède une grande crédibilité dans le monde des affaires. Personne passionnée et dynamique, il diversifie ses implications dans différents secteurs et causes humanitaires.

Claude Choquette est président de HDG et président-directeur général de Groupe Le Massif. Il a été honoré Émérite par Les CPA de Québec, reçu le prix Hermès 2005 et, en 2012, a reçu la médaille du gouverneur général pour son engagement dans divers organismes philanthropiques. La Fondation de l’Hôpital Général de Québec et la Fondation Imaginer un Monde Meilleur sont deux organismes qu’il a fondés. Co-président de la campagne de financement de Centraide 2013, il est maintenant co-président de la campagne de financement de la Fondation du CHU de Québec. Il est aussi administrateur de plusieurs sociétés et organismes.

andre-couture

André Couture

Administateur

Depuis plus de 30 ans, André a occupé divers postes de direction, réalisant la transformation d’une compagnie dotée d’une seule usine d’équarrissage en une entreprise transnationale, tout en assurant une transition sans heurts de la deuxième à la troisième génération d’actionnaires. À titre de président du conseil d’administration, il s’investit maintenant à promouvoir l’alignement stratégique de la direction, du conseil d’administration, des actionnaires de Sanimax ainsi que de la quatrième génération. André a occupé plusieurs fonctions au sein du National Renderers Association et de la Fats and Proteins Research Foundation.

Il siège sur trois conseils d’administration, celui de l’Université St. Lawrence, Canton, New York, de laquelle il détient un baccalauréat en économie, celui de la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines de Québec dont la mission est de préserver et d’assurer la mise en valeur du patrimoine et de la mémoire des Augustines du Québec ainsi que celui du Collège François‐de‐Laval, une institut d’enseignement secondaire fondée en 1668 dans le Vieux‐Québec.

Pics-photos-conseil-Simard

Henrick Simard

Administrateur

Avocat, Henrick agit à titre de vice-président affaires juridiques et corporatives de HDG et de Groupe Le Massif (GLM) depuis 2012. Il voit à la gestion juridique et financière des placements, procède à la prospection et à la mise en place de nouveaux investissements et siège au sein du conseil d’administration de nombreuses sociétés dans lesquelles HDG et ses filiales détiennent une participation.

Avant de se joindre à HDG et au comité de direction de GLM, Henrick a été associé au sein du cabinet d’avocat canadien Norton Rose, s.e.n.c.r.l, srl (auparavant Ogilvy Renault) où il pratiquait en droit des affaires. Il siège au conseil d’administration de la Fondation Dufresne et Gauthier. Il a aussi été vice-président du conseil d’administration du Club de ski alpin Rouge et Or de l’Université Laval, président du comité de souscription de l’Externat St-Jean Berchmans et co-président du Comité organisateur des Championnats du monde juniors FIS de ski alpin – Québec 2013.