Philagora fête ses 10 ans!

10-ans-pngok
Pour fêter les 10 ans du programme, Philagora nous propose de rencontrer des acteurs et actrices de changement au Québec et ailleurs dans le monde.

Découvrez le témoignage inspirant d’Hélène Dufresne, présidente de la Fondation Dufresne et Gauthier, qui a généreusement partagé son regard et son analyse de l’évolution du secteur.

Pour consulter l’ensemble des publications liées au 10e anniversaire de Philagora, cliquez ici.
Pour voir le témoignage d’Hélène Dufresne, c’est par ici : Philagora 10 ans – Fondation Dufresne et Gauthier


Synthèse RRV «Prendre soin de soi» – Avril 2022

Vous avez été nombreux à participer à la rencontre RRV (Réseautage-Ressourcement-Valeur) sous le thème «Prendre soin de soi». Il en est ressorti beaucoup de belles discussions et, surtout, des pistes de solutions intéressantes sur lesquelles s’appuyer. Merci à tous nos panélistes qui ont su partager leur expérience et leurs bons coups.

André Fortin a rédigé un article résumant l’ensemble du contenu présenté. Vous y retrouverez plusieurs éléments présentés par nos invités.

Consultez la synthèse complète ici :
Synthèse RRV «Prendre soin de soi» – Avril 22


Rapport annuel 2021 – FDG

La Fondation Dufresne et Gauthier est fière de présenter le cœur de ses actions pour l’année 2021. Plus que jamais, dans un contexte de pandémie mondiale, la Fondation continue d’appuyer ses partenaires dans leurs efforts quotidiens au sein des communautés plus à risque. En 2021, ce sont 82 organisations qui ont été soutenues.

Apprenez-en plus sur l’ensemble des réalisations de la dernière année, sur son impact dans son environnement et sur les nombreuses personnes qui ont su s’y impliquer.

Consultez le rapport complet ici :
Rapport annuel 2021 – Français – FDG
Rapport annuel 2021 – Anglais – FDG


« L’Approche de philanthropie de proximité de la Fondation »

À l’aube de ses vingt ans, la Fondation Dufresne et Gauthier s’est donné le mandat de formaliser son approche de philanthropie de proximité qu’elle a peaufinée au cours de son existence.

Ce document vise à présenter les éléments-clés de cette approche en utilisant un langage accessible et en illustrant les pratiques mises en place. Pour cerner les contenus, nous avons réalisé huit entrevues, dont deux avec la présidente et la direction générale de la Fondation et six avec des personnes reliées aux organisations appuyées. Nous nous sommes également basés sur certains documents produits par la FDG pour en dégager l’essentiel.

Dans un premier temps, une présentation générale de la Fondation sera faite. Puis, la notion de proximité sera explicitée. Ensuite l’approche sera détaillée, avec cinq principes de base, trois moyens d’action pour établir une proximité, et une posture d’agent de changement et d’influence positive. La conclusion fera ressortir comment cette approche de philanthropie de proximité génère de l’impact, à la fois pour la Fondation et pour ses partenaires. Enfin, la dernière partie sera consacrée à la façon dont cette approche de proximité est déployée dans une aire d’intervention outre-mer, soit en Mongolie.

Consultez le document complet ici : FDG_Approche de philanthropie de proximité_2022


Soutien aux membres du personnel pendant la pandémie de COVID 19

L’organisation non gouvernementale (ONG) « Eneriliin Tuuchee » a été créée en 2012 avec l’appui de l’association suisse et allemande « Freundeskreis Мongolei ». Le but de l’organisme est de favoriser le développement des enfants ayant des besoins particuliers et de fournir des services de protection de l’enfance.

Principaux domaines d’activités :

  • Classe de maternelle le « palais des vœux » pour les enfants ayant des besoins particuliers
  • Centre de recherche et de formation d’Eneriliin Tuuchee
  • Services en classe et mobiles
  • Programme de « transition » visant à favoriser l’emploi des jeunes ayant une déficience intellectuelle
  • Programme d’« artisanat » qui favorise la création d’emplois réservés aux jeunes ayant une déficience intellectuelle, à leurs parents et à leurs tuteurs

L’ONG « Eneriliin Tuuchee » a commencé à offrir des services à domicile en septembre 2017 avec l’appui de la Fondation Dufresne et Gauthier du Canada dans le but de veiller à l’application de la loi sur les droits des personnes handicapées et d’accroître l’accès à des programmes de réadaptation, de développement et d’éducation pour les enfants ayant des besoins particuliers. Ce programme a été renommé comme « services mobiles » en 2019.

Selon les besoins particuliers des enfants qui bénéficient de ce programme, le service de réadaptation est combiné à des activités de formation à domicile, en classe ou en ligne. De plus, de nombreuses autres méthodes ont été mises à l’essai, notamment l’élaboration de lignes directrices à l’intention des parents et la prestation de services de consultations psychologiques pour eux. Ces activités favorisent le développement des enfants lourdement handicapés et servent de pont vers leur entrée à la maternelle ou leur passage au prochain niveau d’études.
(suite…)


National Centre Against Violence

Depuis le début de la coopération de la Fondation Dufresne et Gauthier avec des organisations non gouvernementales de Mongolie en 2010 pour le financement de leurs projets, le professionnalisme des jeunes femmes qui travaillent pour le centre de protection du National Centre Against Violence (NCAV), les services qu’elles offrent aux enfants et aux femmes et leur attitude à l’égard de leur travail ont toujours été une source de fierté pour la Fondation.

staff-meeting

Malgré leur jeune âge, soit de 25 à 30 ans, elles font preuve d’une force spirituelle incroyable et d’une compassion sans bornes, tendant la main aux enfants et aux femmes dont la vie est difficile et marquée par la souffrance physique et émotive et leur donnant espoir, courage et vigueur.

Le NCAV a été fondé il y a 24 ans en qualité d’organisation non gouvernementale dotée d’un centre de protection (refuge) employant 2 personnes et disposant 4 lits pour être en mesure d’intervenir dans les cas de violence domestique contre les femmes et les enfants et de protéger les victimes. Aujourd’hui, il s’agit d’une organisation nationale qui met en œuvre des activités dans le cadre de cinq programmes et comprend onze directions locales, deux centres de protection et un centre de formation et de services. Ses activités se sont étendues au-delà de la lutte contre la violence et de la protection des victimes, car l’organisation offre maintenant des services professionnels complets fondés sur les droits et les besoins des survivants d’actes de violence et mène également des activités de sensibilisation du public. (suite…)


Impact et méthodes de recherche qualitatives – Seconde partie

Ce deuxième article sur le sujet « impact et méthodes de recherche qualitatives » est le complément de celui réalisé en mai dernier. (Voir nouvelle précédente de FDG : Impact et méthodes de recherche qualitatives – Première partie)

Cette fois-ci, 50 personnes du milieu communautaire de la région de Montréal ont participé à la Journée RRV (réseautage, ressourcement, valorisation) organisée par la Fondation Dufresne et Gauthier.

Voici une synthèse des points issus des réflexions des participants durant cette journée par André Fortin, conseiller animation créative et innovation sociale et Émilie Dazé, socio-anthropologue, chercheure et cofondatrice de la coop Le Collaboratoire :

– Perception de ce qu’est l’impact pour une organisation.
– Bénéfices de la mesure d’impact et ce qui retient les organismes de se lancer dans une telle démarche.
– Série de questions-clés pour améliorer les services/activités offerts par un organisme.
– Grille d’entretien sur la bonification des processus de concertation entre les organismes d’un même territoire.
– Quelques pistes lancées par les participants pour inviter leurs collègues à passer à l’action.

CONSULTEZ LE DOCUMENT SYNTHÈSE ICI : article-impact-et-methodes-suite


Impact et méthodes de recherche qualitatives – Première partie

Le 11 avril dernier, plus de 60 personnes du milieu communautaire étaient réunies à Québec pour échanger et approfondir la notion d’impact en lien avec les méthodes de recherche qualitative. Ce rassemblement, piloté par la Fondation Dufresne et Gauthier, avait lieu dans le cadre des Journées RRV (réseautage, ressourcement, valorisation).

Voici une synthèse des contenus présentés ou élaborés durant cette journée par André Fortin, conseiller animation créative et innovation sociale et Émilie Dazé, socio-anthropologue, chercheure et cofondatrice de la coop Le Collaboratoire :

– État des résultats d’un sondage réalisé au préalable avec les participants.
– Série de questions en vue d’élaborer des stratégies de mobilisation afin d’avoir plus d’impact.
– Technique de l’entrevue.
– Quelques règles d’or pour bien mener un entretien.
– Grille de questions dans l’optique de dynamiser une assemblée générale annuelle.
– Quelques messages formulés par les participants sur la mesure de l’impact.

CONSULTEZ LE DOCUMENT SYNTHÈSE ICI : article-impact-et-methodes


CERF Volant de Portneuf, une renaissance

Une journée d’automne plutôt grise m’amène dans Portneuf pour rencontrer Nancy Dion la coordonnatrice du Centre d’Entraide et de Ressources Familiales de la région de Portneuf, le CERF Volant de Portneuf.

Volant parce que l’organisme rayonne sur le large territoire de Portneuf : de Pont-Rouge où sont situés ses bureaux à Donnacona, de Saint-Raymond à Saint-Marc-des-Carrières en passant par Saint-Alban, Saint-Basile, Grondines, selon les besoins et les collaborations.

Depuis juin 2017, le CERF Volant s’est installé dans une nouvelle bâtisse qui regroupe les bureaux de la municipalité et une trentaine d’autres organisations au sein d’un vieux couvent qui appartenait jadis aux sœurs de la Charité de Saint-Louis. Les locaux occupés sont plus vastes, plus adaptés et ont permis selon les services, une plus grande fréquentation des familles, un calendrier diversifié et même la reprise de services essentiels délaissés auparavant, faute de ressources humaines et matérielles. (suite…)


Uyanga, un parent mentor

En Mongolie, l’Association of Parents with Disabled Children (APDC, Association des parents d’enfants handicapés) met en œuvre un programme de mentorat auprès des parents depuis 2010 avec le soutien financier de la FDG. L’APDC organise une formation en mentorat pour les parents afin d’améliorer leurs compétences et leurs connaissances dans le domaine des droits des enfants, de la dignité humaine, de la législation, des changements de politiques, et les fait participer à diverses activités sociales. Le rôle principal des parents mentors consiste à soutenir les familles qui ont besoin de conseils pour assurer le bien-être de leur enfant handicapé. Ils fournissent aux parents une information complète sur l’invalidité des enfants et la législation relative à l’aide sociale de l’État, et ils les aident à faire partie du système d’aide sociale et à recevoir des services médicaux pour leurs enfants. À l’heure actuelle, les parents mentors œuvrent au sein de trois groupes de mentorat, selon leurs connaissances et leurs centres d’intérêt, comme la santé, l’éducation et la protection sociale. (suite…)