Le Pivot : central dans la vie des gens

Le Pivot, c’est trois centres communautaires dans un quartier éclaté de Québec qui va de Giffard à Montmorency en passant par le vieux Beauport et dont les autoroutes qui le traversent sont parfois des barrières infranchissables. Le Pivot est l’organisme gestionnaire du Pavillon royal, du centre Ulric-Turcotte et du centre communautaire des Chutes (centre administratif). Au Pivot, on s’amuse à dire qu’on dessert une grande partie de la population de « la poussette à la marchette ».

pivot1

Avec l’aide de FDG, le Pivot gère des camps spécialisés à moindre coût pour les familles à faible revenu. Il offre des répits aux familles d’enfants avec des TDAH à tous les samedis , de 10h à 19h. Il organise également un ou deux voyages familiaux, comme au Zoo de Granby par exemple, à coût très abordable. Une halte-garderie est également offerte aux enfants à partir de 2 ans.

Les programmes offerts au Pivot gravitent autour de trois axes : la vie communautaire (action communautaire et éducation populaire), l’animation (fêtes populaires et de quartiers, voyages) et la programmation avec une offre d’ateliers variés pour tous et pour tous les goûts. Au sein de l’un et/ou l’autre des pavillons, on programme des camps d’été, des cliniques d’impôt, de la distribution alimentaire, de l’assistance-juridique, une ressourcerie, un service de dons d’équipements de sport usagés, un marchand de lunettes, des jardins communautaires, etc. A travers la vie communautaire, on souhaite rejoindre le citoyen, lutter contre la pauvreté et s’occuper des personnes vivant avec une différence. Mobiliser les individus pour en faire des citoyens actifs et engagés.

pivot2

On vient de partout à Québec pour participer à des activités de loisir adapté destinées aux personnes avec un handicap physique, aux personnes avec une déficience intellectuelle ou encore avec troubles de santé mentale, aux aînés et aux personnes immigrantes. Surtout en été, alors que peu d’activités sont organisées pour ces groupes de personnes en mal de de ressources pour briser leur isolement ou satisfaire leur soif d’apprendre et d’activités sociales et qui nécessitent souvent un transport adapté. L’année dernière, plus de 2000 présences chez les aînés ont été comptabilisées lors d’ateliers d’informatique, de théâtre, de chant (avec une représentation au marché de Noël allemand prévue cet hiver), de cuisine, de danse et de yoga sur chaise. Les aînés expriment leurs préférences et les activités sont programmées en fonction de leurs souhaits et de leurs besoins.

pivot3

On compte parmi les bénévoles de l’organisme 225 personnes, dont certaines sont âgées jusqu’à 92 ans! On recense environ 24 000 heures de bénévolat par année. Plus de 180 employés sont nécessaires pour assurer le fonctionnement. Utiles et centraux, les trois pavillons qui composent Le Pivot sont bien implantés au sein de la population qu’ils desservent.