Bouffe-Action Rosemont – A vos graines et vos truelles!

La première journée de véritable chaleur à Montréal correspond au jour de ma visite dans les bureaux de Bouffe-Action de Rosemont. Il fait un soleil chaud et resplendissant. Les feuilles émergent des branches des arbres. Quelques fleurs se pointent dans les parterres. Plusieurs passants ont raccourci les vêtements et retrouvé leurs sandales dans le parc Lafond situé à proximité.

Bouffe Action 1
Trois jeunes femmes m’accueillent pour m’entretenir du fonctionnement d’un groupe famille dans un projet de jardin piloté par Bouffe-Action. Estelle (la maman et ses deux filles de 6 et 8 ans participent depuis quelques années au Groupe famille l’Entre-Gens), Annabelle la coordonnatrice des projets jardins et Magdalena la directrice de l’organisme. Deux rencontres de planification ont déjà eu lieu plus tôt ce mois-ci pour le groupe au cours desquelles les parents ont fait les choix des légumes et des graines ainsi que réalisé le plan du potager. Une dernière visite de planification consistera à reproduire le plan sur place au jardin et préparer tranquillement le terrain.

Bouffe Action 2
Bien que les papas soient bienvenus, ce sont plus souvent les mamans qui s’impliqueront dans ce projet qui leur permettra de tisser de nouveaux liens au sein du groupe. Ce dernier devient une occasion maintes fois renouvelée en cours de saison pour socialiser. Le groupe se rencontre au jardin une fois semaine les mardis lors une période de trois heures afin de travailler ensemble à l’élaboration, l’entretien et éventuellement la récolte. Ces jours-là, les enfants sont confiés au soin de l’animateur Daniel qui réalisera avec eux de petits projets : peinture de bacs à jardiner, culture en bac, montage d’herbier, dégustation de légumes, de plantes et de fleurs comestibles, chasse aux insectes, concoction de potion magique, etc. Une heure de travail additionnelle par famille est exigée au cours de la semaine pour des soins plus particuliers, généralement pour de l’arrosage.

Bouffe Action 3
Treize famille participent au projet de l’Entre-Gens, mais Bouffe-Action de Rosemont coordonne huit jardins communautaires, dont seulement quelques-uns sont réservés à des familles, au total plus de cent jardiniers sont impliqués. Pour accueillir les familles, tous les terrains ne sont pas propices, ils doivent offrir des parcelles cultivables mais aussi des espaces de jeu et certains paramètres de sécurité. A l’Entre-Gens, les parcelles réservées au potager font 116 mètres carré, ils jouxtent des espaces gazonnés avec de grands arbres et le tout est clôturé, ce qui permet aux enfants de jouer librement sans inquiéter les parents et les animateurs.

Bouffe Action 4
2016 était l’année des 15 ans de l’organisme et pour l’occasion on a assemblé un livre de recettes santé, nutritives et écononiques qui a été distribué largement aux participants des jardins mais aussi à ceux des cuisines collectives. Car ce sont ces deux volets principaux que soutiennent les programmes de Bouffe-Action de Rosemont qui agit dans le domaine de la sécurité alimentaire.

Bouffe Action 5
FDG soutient les activités de jardinage des groupes famille, et celles-ci sont complétées de quelques ateliers auxquelles les familles peuvent s’inscrire en cours de saison. Le samedi joyeux permet une expédition dans la grande ville, en 2016 on a par exemple visité les jardins sur les toits du Santropol, après quoi on a organisé un grand pique-nique. Des ateliers de mise en conserve, sur la déshydratation ou la nutrition sont également proposés. A cette occasion, on mixe les participants des ateliers de cuisine à ceux des jardins et parfois, cela suscite des intérêts et provoque de nouvelles inscriptions à l’une ou l’autre des activités.

Bouffe Action 6
Pour éveiller l’intérêt des plus petits, on commence souvent par jardiner en bacs. La culture est plus facile et s’implante sans grande difficulté. C’est la stratégie adoptée dans certains complexes d’HLM du secteur, où les bacs placés au milieu de la cour génèrent le respect et l’admiration des plus vieux envers le travail des plus petits.
La culture en bac sera également proposée à des gens à la mobilité réduite ainsi qu’aux personnes âgées qui n’ont pas ou plus l’énergie pour s’engager sur six mois et qui voient leur travail ainsi facilité pour toutes les étapes d’un jardin : l’installation, l’arrosage et le ramassage.

Bouffe Action 7
Une analyse du territoire a révélé à l’est du quartier Rosemont un désert communautaire et alimentaire et des populations plus vulnérables. Bouffe-Action de Rosemont se propose d’investir les terrains autour du CHSLD et d’y proposer des activités pour les deux ou trois prochaines années. La mobilisation sera forcément un défi, mais le potentiel est grand.

Dans tous les cas, les récoltes sont notées et pesées, ainsi les huit groupes ont pu récolter 1300 kilos de légumes au cours de l’été dernier. On cuisine presque tout au fur et à mesure, on s’échange des recettes et une grande fête des récoltes clôture la saison par un festin concocté pour l’occasion.

Bouffe Action 8
C’est une opportunité pour ces familles d’apprendre plein de choses et de vivre toutes sortes d’expériences : la satisfaction de semer de petites graines qui rapporteront des fruits et des légumes à la maison, développer la palette des goûts et des saveurs, cultiver la patience et la persévérance, enrichir leur vie sociale et connaître l’entraide dans le travail de groupe, s’intéresser à l’enrichissement du terreau, au compagnonnage des plantes et de leur lien avec notamment le monde des insectes… Toutes des leçons facilement transférables par la suite pour mieux vivre en société.

(…) Avec les années, le jardin est devenu comme un membre de la famille, ponctue nos semaines, nous rapproche de la terre… et il est aussi très aidant quand il s’agit de « toffer l’hiver jusqu’au printemps ». Ce n’est pas une carotte que j’ai au bout de mon bâton pour passer l’hiver, c’est un jardin au complet, j’ai déjà tellement hâte au printemps prochain!!! (…)

Stéfanie, Narayan (6 ans) et Figinie (3 ans)