Nouvelles et Actualités

National Centre Against Violence

Depuis le début de la coopération de la Fondation Dufresne et Gauthier avec des organisations non gouvernementales de Mongolie en 2010 pour le financement de leurs projets, le professionnalisme des jeunes femmes qui travaillent pour le centre de protection du National Centre Against Violence (NCAV), les services qu’elles offrent aux enfants et aux femmes et leur attitude à l’égard de leur travail ont toujours été une source de fierté pour la Fondation.

staff-meeting

Malgré leur jeune âge, soit de 25 à 30 ans, elles font preuve d’une force spirituelle incroyable et d’une compassion sans bornes, tendant la main aux enfants et aux femmes dont la vie est difficile et marquée par la souffrance physique et émotive et leur donnant espoir, courage et vigueur.

Le NCAV a été fondé il y a 24 ans en qualité d’organisation non gouvernementale dotée d’un centre de protection (refuge) employant 2 personnes et disposant 4 lits pour être en mesure d’intervenir dans les cas de violence domestique contre les femmes et les enfants et de protéger les victimes. Aujourd’hui, il s’agit d’une organisation nationale qui met en œuvre des activités dans le cadre de cinq programmes et comprend onze directions locales, deux centres de protection et un centre de formation et de services. Ses activités se sont étendues au-delà de la lutte contre la violence et de la protection des victimes, car l’organisation offre maintenant des services professionnels complets fondés sur les droits et les besoins des survivants d’actes de violence et mène également des activités de sensibilisation du public. (suite…)

Impact et méthodes de recherche qualitatives – Seconde partie

Ce deuxième article sur le sujet « impact et méthodes de recherche qualitatives » est le complément de celui réalisé en mai dernier. (Voir nouvelle précédente de FDG : Impact et méthodes de recherche qualitatives – Première partie)

Cette fois-ci, 50 personnes du milieu communautaire de la région de Montréal ont participé à la Journée RRV (réseautage, ressourcement, valorisation) organisée par la Fondation Dufresne et Gauthier.

Voici une synthèse des points issus des réflexions des participants durant cette journée par André Fortin, conseiller animation créative et innovation sociale et Émilie Dazé, socio-anthropologue, chercheure et cofondatrice de la coop Le Collaboratoire :

– Perception de ce qu’est l’impact pour une organisation.
– Bénéfices de la mesure d’impact et ce qui retient les organismes de se lancer dans une telle démarche.
– Série de questions-clés pour améliorer les services/activités offerts par un organisme.
– Grille d’entretien sur la bonification des processus de concertation entre les organismes d’un même territoire.
– Quelques pistes lancées par les participants pour inviter leurs collègues à passer à l’action.

CONSULTEZ LE DOCUMENT SYNTHÈSE ICI : article-impact-et-methodes-suite